ary izahay zany

pièce pour 7 danseurs – création 2014
avec les artistes chorégraphiques du collectif Dih’araiky – région Atsinanana – Madagascar

 

Ary izahay zany …  (Et nous alors … )

… ou les contraintes du quotidien sublimées par la puissance des formes de solidarité unissant les individus !

… au début

Zoé Johnson DINAMPITIA RANDRIANJANAKA, directrice du Festival international de danse MITSAKA à Madagascar, a contacté notre compagnie afin de développer une collaboration ayant pour but le développement de nouvelles pratiques autour de la danse hip hop, dans sa diversité. A l’occasion de la Biennale de la danse à Lyon en septembre 2012, Zoé et Bouba se rencontrent et avancent dans la perspective d’une collaboration artistique dans le cadre du Festival Mitsaka.
Enthousiasmé par cette invitation, Bouba propose la mise en œuvre d’une action de formation en direction des danseurs malgaches en voie de professionnalisation. Ainsi, c’est dans le cadre d’un projet de coopération entre la Région Rhône-Alpes et la Région Atsinanana que Bouba pourra animer un processus de création visant à la réalisation d’un spectacle présenté au sein du Festival Mitsaka.
Au cours de deux années consécutives, quatre sessions de travail de quinze jours chacune permettent la mobilisation d’un collectif de danseurs et donnent lieu à la mise en œuvre d’ateliers de travail technique et d’improvisation. Sous la houlette du chorégraphe et d’une danseuse de la compagnie Malka, une première élaboration de matériaux à danser fera l’objet d’une restitution publique lors de l’édition 2013 du festival Mitsaka.
La création finale de Ary izahay zany, présentée à Tamatave et Foulpointe, a eu lieu à l’automne 2014.

Une histoire de rencontre artistique

Bouba Landrille Tchouda, a pu travailler avec ces danseuses et danseurs engagés, extrêmement impliqués, avides d’apprendre et ouverts à de nouveaux apports. Particulièrement mobilisés pour prendre part à ce projet fort, la création de cette pièce restitue leurs contraintes du quotidien et leurs parts de rêves, à travers l’énergie positive de la danse hip hop, avec cette puissante volonté de s’unir pour faire ensemble ! Comment l’art et la danse, peuvent-ils devenir des vecteurs de reconnaissance, supports de revendication de l’être, l’être humain dans son état et son devenir ? Bouba a senti chez ces danseurs, une rage, une forme de lutte pour survivre… Pour eux, la danse n’est pas une activité de loisir, elle devient l’expression d’une détermination. Exister ! Nous étions dans cette volonté de partager la danse, avec des personnes totalement investies pour lesquelles la danse est tout ! C’est leur vie !

 

Crédits photos : Camille Triadou

distribution

chorégraphie bouba landrille tchouda / interprétation angelico kirkou, michel manjarison robson, olivia randrianasolo, julienne njarasambatra, jean-yves ranaivoson, jean-jacques ranaivoson,  willy razafimanjari / assistantes à la chorégraphie sonia delbost-henry, lyli gauthier

production compagnie malka / coproduction festival mitsaka tamatave

calendrier 2014 – 2015

4 et 5 novembre 2014
Festival international de danse Mitsaka – Madagascar

15 et 16 octobre 2015
Le Croiseur – Lyon (69)

29 octobre 2015
Salon Unitar – Château Rouge – Annemasse (74)